Vélo électrique : la vitesse maximale

vitesse max velo electriqueDifférent d’un vélo standard, le vélo électrique a pour but principal de permettre à son utilisateur de rouler sans faire trop d’effort. Il permet donc de tirer plaisir sans trop se fatiguer. L’utilisateur lors de l’achat de ce type de vélo est confronté à une limitation de vitesse.

En effet, pour des raisons de sécurité, les constructeurs de vélos électriques sont invités à respecter une vitesse maximale autorisée. Les conducteurs de vélo électrique, au contraire des conducteurs d’engins motorisés, n’ont pas besoin d’avoir un permis de conduire, une carte grise, une assurance ou encore un casque de protection. Cependant, même si les vélos électriques sont limités pour ce qui concerne la vitesse, il est possible de passer au-dessus de cette restriction et de transformer son vélo en un véritable scooter.

Vitesse maximum exigée par la législation européenne

La vitesse maximum autorisée pour un vélo à assistance électrique est fixée à 25 km/h. Le premier objectif de cette limitation est de respecter la notion de vélo. Le second but quant à lui est d’éviter des chocs entre cyclistes sur les pistes cyclables. Les constructeurs de vélos électriques sont donc appelés à respecter cette exigence légale. Le vélo peut toutefois être équipé d’un limiteur de vitesse dans les cas de non-respect de cette règle par le constructeur.

Grâce à certaines règles, l’Union européenne a cherché à résoudre la problématique de la vitesse que pourrait atteindre un vélo électrique. En premier lieu, l’assistance électrique du vélo doit être assurée seulement par le pédalage. En deuxième lieu, l’assistance doit se couper dès que la vitesse dépasse les 25 km/h constituant la limite légale. Enfin, la puissance la plus élevée autorisée pour le moteur d’un vélo électrique ne doit pas dépasser les 250 watts. Les constructeurs ont donc l’obligation de brider les vélos à assistance électrique qu’ils commercialisent pour avoir une autorisation de les vendre comme vélo électrique.

Vitesse maximum que peut atteindre un vélo électrique

Toutefois, en dehors de toute limitation légale, la question de la vitesse maximale à laquelle peut aller un vélo électrique reste toujours à découvrir. Actuellement, le vélo ayant atteint la vitesse la plus élevée est la Stealth B-52. En réalité, avec sa vitesse de 80 km/h, il est plus rapide que certains scooters.

Il est possible de rendre un vélo électrique bridé par le constructeur plus rapide et plus puissant. Mais il faudra pour le faire revenir vers le constructeur du vélo lui-même. Puisque le vélo avait déjà été conçu par ses soins dans sa fonction débridée, ce dernier aura une bonne tenue de route et un freinage adapté à toute situation.

Les risques à dépasser les 25 km/h

Même si débrider votre vélo permet d’atteindre une vitesse supérieure à celle autorisée, il est important de savoir que cela pourrait l’abîmer plus vite. De plus, les chaînes de transmission créée pour supporter une vitesse maximum de 25 km/h seront susceptibles de se rompre plus rapidement. D’autre part, il faut souligner que, puisqu’il est interdit de circuler à une vitesse supérieure à celle autorisée sur les bandes cyclables. Par conséquent, pour ce type d’engins, le conducteur doit avoir en sa possession une carte grise, une assurance, une protection, mais aussi doit conduire hors de la piste cyclable.

Aussi, pour les particuliers qui désirent revendre un vélo débridé, il est important de savoir que les vélos débridés perdent leur garantie constructeur. Ce qui protège par ailleurs le constructeur de toutes responsabilités. Il en est de même pour les boutiques qui ne rachètent pas ce type d’engins afin de se protéger vis-à-vis de la loi.