Les piétons qui se convertissent de plus en plus à la trottinette

succes des trottinettesSi la trottinette a d’abord fait les frais de préjugés et d’étiquettes pas forcément à son avantage, les trottinettes électriques envahissent aujourd’hui les grandes villes. Ce moyen de déplacement vient bouleverser sensiblement les habitudes, avec les modèles en libre-service dans plusieurs villes notamment, ou encore en raison de l’attrait des jeunes pour ces engins modernes, électrifiés ou pas.

À Paris en l’occurrence, ou dans des villes d’avenir comme Lyon, Marseille, ou Toulouse, on retrouve des milliers de trottinettes dans les rues, et de nombreux opérateurs participent à la vulgarisation de ce moyen de déplacement en mettant à disposition des citoyens ces engins dans les rues.

Les trottinettes : pour qui ?

Des études récentes soulignent que les utilisateurs qui se faufilaient il y a quelques années sur le trottoir, et qui utilisent aujourd’hui les pistes cyclables et chaussées avec leurs trottinettes électrifiées, sont à plus de 66 % constitué d’hommes. Un tiers des utilisatrices sont donc des femmes, ce qui s’assimile relativement au pourcentage de cyclistes féminins que l’on observe dans les rues (environ 40 %).

Une proportion importante des utilisateurs de trottinettes électriques sont des touristes ou des visiteurs de villes voisines par exemple. La trottinette est donc aujourd’hui considérée comme un moyen écologique et tendance de se déplacer, de faire des courses, et de vivre au quotidien à un rythme agréable. Pour les citoyens des villes, on retrouve une proportion étonnante de cadres parmi les utilisateurs de ces engins modernes : près de 53 % de personnes dans la vie active et relativement aisée, soit plus de 2,5 fois le nombre d’étudiants utilisant les trottinettes. La trottinette rencontre donc un succès franc au sein de toutes les générations, et tout porte à croire que les personnes en âge mûr sont bien plus intéressées par ce mode de locomotion qu’on ne pouvait le supposer il y a des années de cela.

Pour un usage quotidien ou ponctuel

De nombreux utilisateurs se servent des trottinettes louées ou neuves pour leurs trajets quotidiens. Une enquête souligne que pour plus des deux tiers des usagers, la trottinette permet de gagner énormément de temps sur les trajets relativement courts. Pour les personnes qui n’en possèdent pas une et qui doivent opter pour la location, moins de 10 % en louent sur une base quotidienne.
Quant à ceux qui se servent d’une trottinette pour se rendre au travail, pour aller à l’école ou pour des courses au quotidien, la location et l’achat semblent des alternatives qui se valent : tout est fonction du statut et des ressources de l’individu. Il est cependant remarquable que les week-ends restent la période où les trottinettes sont le plus utilisées, avec plus de 40 % des déplacements au cours de la semaine.

Cela souligne que si ce moyen de locomotion, à l’instar du vélo électrique que vous pouvez avoir en location par exemple, est de plus en plus apprécié pour son utilité, il reste également très intéressant en tant moyen agréable de se déplacer tout en prenant du bon temps.

Un constat est clair dans toutes les générations : ce n’est pas au manque d’envie qui reste le frein à l’usage principal de ce moyen de locomotion.

De nombreux piétons confessent en effet le désir de se mettre à la trottinette, le seul frein étant la disponibilité relativement faible de ces objets. La réglementation établie il y a quelques années a probablement participé à intégrer ce moyen de locomotion dans les habitudes, en lui donnant une image un peu plus conventionnelle et acceptée, sans pour autant diminuer le côté plaisir que l’on y associe.