L’automobile appelée à se transformer, pas à disparaître

Thomas Devlaeminck, responsable marketing de 27 ans, enfourche son vélo tous les matins pour se rendre au travail. Habitant à Valence (Drôme), il parcourt les 4 km qui séparent son domicile de la gare, où il prend le train pour Romans-sur-Isère, éloigné d’une vingtaine de kilomètres. A l’arrivée, sa bicyclette lui permet de rejoindre le …

L’article L’automobile appelée à se transformer, pas à disparaître est apparu en premier sur Actuvélo.