5 choses à savoir pour acheter un vélo électrique

a savoir avant achat velo electriqueelo electriqueLe vélo à assistance électrique est une belle alliance entre les avancées technologiques et le caractère classique apprécié et indémodable du moyen de déplacement qu’est le vélo. Quand on parle de vélo électrique, le plus important est de comprendre que cela reste avant tout un vélo. Il est nécessaire de pédaler, et de faire des efforts pour avancer sur cet engin. Ses nombreux atouts en font aujourd’hui un engin de plus en plus apprécié. Retrouvez dans cet article l’essentiel à savoir sur le vélo à assistance électrique.

Quel budget

Le budget à prévoir pour acquérir un bon VAE variera selon vos exigences, et selon les marques. Un VAE de bonne qualité peut se vendre à plusieurs milliers d’euros. Pour 3000 euros, vous pouvez ainsi acquérir un vélo au design élégant, qui offre résistance et bonnes performances. Les modèles d’entrée de gamme peuvent se trouver sur le marché deux fois moins cher, ou bien plus.
Dans certains départements, des subventions sont prévues pour permettre aux utilisateurs d’adopter ce moyen de transport écologique et moderne. En France, le prix d’achat moyen d’un VAE est de 1 000 euros. Un VAE de bonnes qualités sera un moyen d’éviter bien des pannes parfois : la qualité de fabrication et la durée de vie d’un VAE proposé par une bonne marque sont des raisons de penser cet investissement et les aides disponibles avec soin avant de se lancer.

On estime que la recharge d’un VAE et les frais d’entretien avoisinent 21 euros en moyenne pour les utilisateurs.

La vitesse maximale autorisée en VAE, et les distances parcourues

Les VAE sont des options plus intéressantes que le vélo classique si vous êtes un amoureux de la vitesse. En pleine circulation ou après un feu rouge par exemple, vous aurez le plaisir de redémarrer avec beaucoup plus de facilité. Dans toute l’UE, la vitesse maximale pour les VAE est de 25km/heure. Si la vitesse de ces engins peut excéder ce maximum, les pédaliers restent bridés, de façon à ne pas dépasser cette limite. Il existe par exemple des speed e-bikes qui peuvent atteindre plus de 45km/h ces engins électrifiés ne sont cependant pas considérés comme de simples vélos.

Avec cette limite, la vitesse moyenne pratiquée par les utilisateurs est de 19km/h, ce qui constitue une moyenne supérieure à celle d’un vélo classique (15km/h). Les utilisateurs des vélos électriques parcourent des distances relativement importantes, avec en moyenne 9 km. Le VAE représente donc une alternative de plus en plus crédible aux véhicules motorisés en tout genre.

Des utilisations multiples

Le VAE sert à des utilisateurs qui se rendent au travail, qui font des courses en tout genre en ville, ou qui vont simplement se promener. Les vélos assistés sont appréciés par les artisans et les professionnels qui font souvent des courses rapides en journée, en portant des charges relativement petites. Plombier, vitrier ou menuisier en font autant usage que n’importe quel particulier qui choisit de se passer des moyens de déplacement plus classiques.

Ceux qui possèdent un VAE utilisent aujourd’hui moins les transports en commun, leur voiture ou encore le vélo classique. Le vélo électrique influence donc bien les autres modes de déplacement. Le VAE en location comme acheté neuf sert aux personnes actives, aux jeunes étudiants, mais également à une grande proportion de personnes de plus de 50 ans, tout particulièrement aux Pays-Bas par exemple.

Quelques points à considérer avant achat

Le vélo électrique fait l’objet d’uncode routier strict qui est à connaître. Si vous souhaitez posséder un VAE, il sera important d’en assurer la sécurité surtout entre deux déplacements. Le vol et les dégradations causées par de tierces personnes ne sont en effet pas rares.