A Orchies dans le Nord, une ville de 9000 habitants aide à l’acquisition d’équipement de sécurité pour les vélos

Dans cette péri­ode de crise san­i­taire, tous les modes de vie sont boulever­sés. Les moyens de trans­port n’y échap­pent pas. Le recours au vélo est donc vive­ment encour­agé.

Cela entre en par­faite cohérence avec la poli­tique munic­i­pale d’Orchies en faveur de ce moyen de loco­mo­tion. En effet, le ren­fort de cette pra­tique est une pri­or­ité munic­i­pale qui a don­né lieu à plusieurs déci­sions fortes ces derniers mois.

L’aide à l’acquisition d’un vélo à assis­tance élec­trique avec celle de la Com­mu­nauté de com­munes Pévèle-Carem­bault, l’organisation d’une Fête du vélo, l’adoption d’un plan vélo avec l’appui d’un cab­i­net de con­seil spé­cial­isé, l’incitation finan­cière à la pra­tique du vélo pour le per­son­nel munic­i­pal. Dans cette droite file, la munic­i­pal­ité a décidé de met­tre en place une nou­velle aide en faveur des Orchésiens, très com­plé­men­taire de celle de l’Etat qui con­cerne la répa­ra­tion des cycles. La pri­or­ité : que cha­cun fasse du vélo en sécu­rité.

Ce sont donc les équipements de sécu­rité, pour le cycliste comme pour son matériel, qui pour­ront faire l’objet d’un finance­ment. Celui-ci inter­vien­dra à hau­teur de 80% du coût TTC des achats, pour un max­i­mum de 40€ par vélo et à rai­son de 2 vélos max­i­mum par foy­er.

A lire sur lobservateur.fr

En voir plus