À Amiens, Véloxygène interpelle les pouvoirs publics pour augmenter la part du vélo lors du déconfinement

Dans une let­tre ouverte adressée vendred1 1er mai à la pré­fec­ture de la Somme, au Con­seil départe­men­tal, à Amiens Métro­pole et à la Ville d’Amiens, l’association Véloxygène pro­pose une série de mesures des­tinées à aug­menter, de façon sig­ni­fica­tive, la part modale du vélo dans les déplace­ments urbains. À cinq jours de la fin du con­fine­ment, l’association qui promeut l’usage de la bicy­clette comme moyen de déplace­ment et qui défend les usagers cyclistes espère voir les col­lec­tiv­ités se saisir d’une oppor­tu­nité his­torique.

« Il y a un virage à ne pas man­quer »,

con­fie, ce mer­cre­di 6 mai, le prési­dent de Véloxygène Xavier Bra­ban­der qui a suc­cédé, il y a quelques mois, à Paul Moiti­er. « Nous pou­vons (…) escompter un report modal des usagers des trans­ports en com­muns vers le vélo, soit par oblig­a­tion régle­men­taire de ne pas sat­ur­er nos bus, soit par crainte des usagers de se con­fin­er à l’intérieur d’un habita­cle, explique-t-il dans la let­tre. La Région Ile-de-France et de nom­breuses col­lec­tiv­ités français­es (notam­ment Lille ou Arras) met­tent en place des dis­po­si­tions accélérées afin d’accompagner et de soutenir cette nou­velle con­fig­u­ra­tion du déplace­ment urbain, dont le car­ac­tère pour­ra être péren­nisé ».

A lire sur le Cour­ri­er Picard

En voir plus